Concept

Concept

Vue d'ensemble

Dans le cadre du système de stérilisation à l'oxyde d'éthylène d'Andersen, le gaz est émis à partir d'une petite ampoule de verre et les articles à stériliser sont placés dans une chambre flexible, située elle-même à l'intérieur d'une enceinte dans laquelle la pression est inférieure à la pression atmosphérique. Ce système performant constitue une solution de stérilisation accessible, sûre et efficace.

Ampoule micro-dose Andersen

Steriliser concept MicroDoseAmpouleDans le cadre du système Andersen, l'oxyde d'éthylène est contenu dans une ampoule de verre. Les ampoules fournies dans les kits de recharge Anprolene sont emballées dans un sachet permettant de les casser en toute sécurité. Celles fournies dans les kits de recharge EOGas sont contenues dans une cartouche en plastique.

Ce type d'ampoule remplace avantageusement les cylindres de gaz comprimé, particulièrement onéreux, qui posent de nombreux problèmes en termes de santé et de sécurité.

Le gaz est diffusé au cœur de la charge, ce qui permet d'atteindre le plus haut niveau de stérilisation possible quelle que soit la quantité de gaz utilisée.

Pour diffuser le gaz, l'opérateur doit simplement casser le col de l'ampoule. L'oxyde d'éthylène entre en ébullition. L'opérateur peut alors discerner un bouillonnement distinctif et ressentir du froid, ce qui lui permet de s'assurer que l'ampoule a bien été activée.

Sac de stérilisation Andersen

Steriliser concept LinerBagDans le cadre du système Andersen, la chambre de stérilisation n'est pas l'enceinte du stérilisateur mais le sac de stérilisation. Les produits emballés, prêts à être stérilisés, sont placés à l'intérieur de ce sac de stérilisation.

La pression dans l'enceinte, autour du sac de stérilisation, est inférieure à la pression atmosphérique pendant toute la durée du cycle, ce qui permet d'éviter toute fuite de gaz. L'oxyde d'éthylène diffusé à l'intérieur du sac de stérilisation est évacué vers l'extérieur par le tuyau d'échappement situé à l'arrière du stérilisateur.

Différentes tailles de sacs sont disponibles (jusqu'à 60 litres). Vous pouvez sélectionner celle qui vous convient le mieux suivant le volume de la charge, mais aussi suivant la taille et la forme des articles à stériliser.

Tube de purge Andersen

Steriliser concept PurgeProbe2Les stérilisateurs Anprolene et Series 4 utilisent un tube de purge. Le sac de stérilisation est scellé autour de la bobine du tube de purge.

Au début du cycle, le tube de purge est utilisé pour éliminer l'excédent d'air contenu dans le sac de stérilisation. Cette opération permet d'atteindre un niveau de stérilité élevé avec une toute petite quantité d'oxyde d'éthylène.

A la fin du cycle, le tube de purge est utilisé pour faire circuler de l'air frais à l'intérieur de la charge dans le but de réduire le niveau d'oxyde d'éthylène résiduel. L'air entre par la bobine, passe par le tube de purge, circule autour des articles stérilisés puis ressort par le tuyau d'échappement.

Dosimeter Andersen

Steriliser concept DosimeterCet intégrateur chimique innovant développé par Andersen Products se décline en deux versions : la première pour les cycles à température ambiante et la seconde pour les cycles à 50°C. Il prend en compte trois facteurs : la concentration en gaz, la température et le temps d'exposition. A l'issue du cycle, le tube est passé de l'orange au bleu sur une certaine longueur. Si la partie qui a viré au bleu dépasse le triangle visible sur la plaquette rose, cela indique que le cycle de stérilisation a réussi.

L'opérateur peut utiliser une règle pour mesurer la longueur de la partie bleue au-delà du triangle. Sur un intégrateur standard, le changement de couleur ne fournit aucune information spécifique, si ce n'est que le cycle de stérilisation a réussi ou échoué. En revanche, les Dosimeters donnent des indications plus précises. Par exemple, un opérateur qui s'aperçoit que la partie bleue a tout juste dépassé le repère après avoir stérilisé une charge constituée d'articles absorbeurs de gaz peut ajuster la charge suivante en conséquence.