• STÉRILISATION DES ENDOSCOPES
  • banner-img01aL'oxyde d'éthylène peut atteindre
    les zones les plus difficiles d'accès
  • Des études ont démontré que l'oxyde d'éthylène stérilise efficacement
  • les canaux longs et étroits des endoscopes flexibles.

Stérilisation des endoscopes

En matière de stérilisation, les endoscopes posent deux problèmes particuliers :

• Leurs équipements sophistiqués (électronique, optique, joints) ne peuvent pas être soumis à des processus « agressifs ».

• Leur forme complexe (canaux particulièrement longs) font que certaines zones sont difficiles d'accès.

Seul le premier problème se pose lorsque l'on stérilise des endoscopes rigides, tels que les arthroscopes. En revanche, lorsque l'on stérilise des endoscopes flexibles, tels que des colonoscopes, on se retrouve confrontés aux deux problèmes.

De manière générale, les hôpitaux ont opté pour la désinfection, plutôt que pour la stérilisation, contournant ainsi la difficulté. La stérilisation permet de se conformer à la norme EN556-1 et d'obtenir une réduction de 12 log des spores Bacillus Atrophaeus, ce qui correspond un niveau d'assurance de stérilité de 10-6. La désinfection permet en général d'obtenir une réduction de 5 log dans un laveur-désinfecteur automatique, qu'on appelle également unité de retraitement automatique des endoscopes. Si l'on se contente de la désinfection, il faut porter une attention toute particulière à la pureté de l'eau utilisée pour le rinçage final et, comme l'endoscope n'est pas emballé dans un système de barrière stérile, il doit généralement être utilisé dans les trois heures qui suivent l'opération de retraitement.

La seule spécialité pour laquelle on stérilise couramment les endoscopes est la neuro-endoscopie. Mais la situation est en train d'évoluer.

Stérilisation à l'oxyde d'éthylène :

Formes complexes :

Les endoscopes flexibles présentent certaines difficultés en raison de leurs canaux longs et étroits. L'oxyde d'éthylène a la capacité d'atteindre les zones les plus difficiles d'accès sur des objets de forme complexe. Des études ont démontré que l'oxyde d'éthylène stérilise efficacement les canaux longs et étroits des endoscopes flexibles.

Equipements sophistiqués :

Cycle après cycle, l'oxyde d'éthylène ne cause aucun dommage perceptible sur les équipements sophistiqués. La technique de restérilisation à l'oxyde d'éthylène est la seule approuvée par les principaux fabricants d'endoscopes flexibles. Le vidéoscope est un bon exemple d'équipement qu'il est possible de stériliser à l'oxyde d'éthylène. Cette technologie qui se présente sous la forme d'un récepteur vidéo situé à l'extrémité distale de l'endoscope tend à se généraliser, remplaçant le fibroscope axé sur la fibre-optique. Elle n'est pas compatible avec la stérilisation à l'H2O2.

En outre, la phase supplémentaire d'aération à 50 °C permet de réduire les niveaux d'OE résiduels : ainsi, les dispositifs peuvent être utilisés sur un patient 4 heures et demi seulement après le lancement du cycle. Les endoscopes stérilisés sont emballés dans un système de barrière stérile et peuvent donc être stockés durablement (jusqu'à deux ans) avant d'être utilisés.